Plaidoyer

La vie est un témoin qui passe d’un individu à un autre. Certains meurent au moment où d’autres naissent. Nous sommes tous heureux de vivre et profitons tous de la nature pour atteindre nos différents objectifs souvent destructeurs de la nature par ignorance ou à dessin. Il en sera toujours ainsi que nous mourons jeunes ou vieux.

Que restera-t-il de nous après notre mort ? Que laissons-nous à l’humanité qui nous a tant donné à commencer par l’oxygène que nous respirons ?

Excepté une poignée d’humains inventeurs de grandes réalisations bénéfiques pour la nature, la grande majorité des personnes (y compris nous et vous) meurt sans rien laisser à l’humanité pour marquer leur passage sur terre. Il s’agit là d’un manquement notoire de notre part vis-à-vis de dame nature qui nous donne tout y compris le lopin de terre pour recevoir notre sépulture.

Chers citoyens du monde il n’est jamais trop tard de prendre conscience de l’importance primordiale de la protection de la nature pour nous-même et pour les générations futures.

Savez-vous combien de plantes et d’animaux disparaissent définitivement chaque année de la surface de la terre du fait surtout de l’action de l’homme soit par erreur mais le plus souvent pour des intérêts économiques ? C’est tout simplement énorme.

La prise de conscience en faveur de la conservation de la nature ne demande pas de faire des miracles il vous est juste demandé d’offrir un arbre menacés de disparition à la nature. Faites ce geste qui donne un sens ultime à votre vie sur terre. Votre arbre sera planté dans le jardin botanique des plateaux en création qui saura en prendre soin et le conserver pendant des centenaires.

Vous aussi décidez d’immortaliser votre existence en participant au projet « Mon Sosie Végétale (MSV) ».

Chers citoyens du monde en réalité la nature n’a pas besoin de nous c’est nous qui avons besoin d’elle ne serait-ce que pour l’oxygène de l’air produit par les arbres dont l’organisme humain a tant besoin.

Selon les scientifiques, une personne adulte consomme 700 grammes d’oxygène par jour et entre 200 à 300 kg par an soit l’équivalent de la quantité d’oxygène fournit par dix arbres.

En contrepartie de tout cet oxygène gratuit, payer tribut à la nature : faites un don d’un euro suffisant pour donner un arbre à la nature.

Sans les plantes la vie sur terre est impossible alors sourions, respirons et plantons des arbres !

Si c’est par pur hasard ou intentionnellement que vous visitez ce site nous vous en remercions infiniment tout en vous conviant fortement à faire attention à ces quelques lignes éthiques qui interpellent votre conscience ne serait-ce qu’une fois en faveur de votre décision à promouvoir la protection de la nature.

Si vous portez déjà en vous le germe de la protection de la nature nous espérons que ce passage puise renforcer votre conviction et vous déterminer à agir davantage pour la protection de la biodiversité floristique.

Partageons ces quelques vérités immuables :

Nous n’avons donc pas le droit de nous comporter comme des anarchistes destructeurs de l’environnement. Au contraire, nous avons l’impérieux devoir et la lourde mission à faire preuve d’œuvre utile en aidant la nature à se reconstituer.

Les plantes disparaissent

L’agression de l’homme sur la nature est multiforme et souvent mal canalisée entrainant malheureusement la disparition définitive de beaucoup d’espèces végétales.

Il y a des espèces endémiques à une région du globe où on les trouve et nulle part d’autre ailleurs. Si jamais ces espèces endémiques disparaissent c’est une grosse perte pour la nature et l’homme car toute plante qui existe joue un rôle précis connu ou pas de l’homme. Le Togo compte aussi des espèces endémiques qu’il faudra absolument sauvé.
Voici l’extraordinaire histoire de Cylindrocline lorencei disparue de l’ile Maurice (Voir sur ullule)

Découvrer la graine de palmier de l’époque antique germée en 2005 (En savoir plus)

Les plantes disparaissent

L’agression de l’homme sur la nature est multiforme et souvent mal canalisée entraînant malheureusement la disparition définitive de beaucoup d’espèces végétales.

Il y a des espèces endémiques à une région du globe où on les trouve et nulle part d’autre ailleurs. Si jamais ces espèces endémiques disparaissent c’est une grosse perte pour la nature et l’homme car toute plante qui existe joue un rôle précis connu ou pas de l’homme. Le Togo compte aussi des espèces endémiques qu’il faudra absolument sauvé.
Voici l’extraordinaire histoire de Cylindrocline lorencei disparue de l’ile Maurice (Voir sur ullule)

Découvrer la graine de palmier de l’époque antique germée en 2005 (En savoir plus)

Liste des plantes à introduire au jardin botanique des plateaux

Les plantes à introduire dans le jardin botanique sont a priori des plantes en danger d’extinction ou du moins menacées. Suivant les grosses institutions de conservation 10% de l’ensemble des plantes au niveau mondial sont menacées d’extinction. Tenant compte de cette menace le choix des plantes a été fait sur la base de l’inventaire floristique du Togo, de la liste rouge du Bénin, de la liste du BGCI des plantes les plus menacées d’extinction  au niveau mondial et qui ne font pas encore l’objet d’une conservation ex-situ dans un jardin botanique.

Le jardin botanique sera essentiellement dédié aux arbres et arbustes, aux plantes médicinales, à une collection de palmiers, de plantes succulentes et autres (Voir la liste des plantes sélectionnées).

Les animaux disparaissent

La disparition des animaux est liée dans la majorité des cas à la disparition de leurs habitats ou de la rareté de leurs alimentations très spécifiques.

La disparition des habitats est la conséquence directe de l’action de l’homme qui détruit le couvert végétal pour construire, installer des exploitations agricoles, des industries et beaucoup d’autres choses encore.
Découvrer l’histoire de …En savoir plus

Les animaux disparaissent

La disparition des animaux est liée dans la majorité des cas à la disparition de leurs habitats ou de la rareté de leurs alimentations très spécifiques.

La disparition des habitats est la conséquence directe de l’action de l’homme qui détruit le couvert végétal pour construire, installer des exploitations agricoles, des industries et beaucoup d’autres choses encore.
Découvrer l’histoire de …En savoir plus

Liste rouge du Bénin.

C’est la liste rouge du Bénin, le document de référence par excellence qui a dirigé le choix des plantes à introduire dans le jardin botanique. D’ailleurs dans ce document en vertu du niveau de menace de disparition qui pèse sur certaines espèces les auteurs de ce document ont eux-mêmes recommandé l’introduction de ces espèces au sein d’un jardin botanique (voir la liste des plantes retenues).